Erasmus, Visites

L’Albayzín

 

Bonjour à tous et à toutes ! ça va ? Pas trop fatigués après la visite de la semaine dernière ? Tant mieux car il nous reste encore pas mal de choses à voir à Grenade. Tu es prêt(e) pour voir l’Albaycin  avec Walk In Granada? (Tu peux aussi rencontrer l’orthographe Albayzin). Mais d’abord, qu’est-ce que l’Albaycin ? C’est un des quartiers de Grenade, un des plus anciens, c’est là où tu peux voir ces grandes maisons blanches et ces carmenes. C’est un quartier qui appartient au patrimoine de l’UNESCO. Maintenant que les brèves présentations sont faites, on peut y aller ?

 

DSCN3578

L’albaycin est vraiment magnifique. On y trouve cette atmosphère musulmane qui empreigne les murs. Normal, la population « maure » est restée près de huit siècles à Grenade avant que les catholiques ne reprennent les terres lors de la Reconquista en 1492. Et c’est à partir de ce moment-là que les catholiques ont commencé à transformer tous les édifices de Grenade… En commençant par les mosquées. Tu vois ces trois sphères surmontées d’une croix ? Les trois boules au-dessus du minaret représentaient les trois mondes célestes (il y’a plusieurs interprétations possibles) de la croyance musulmane. C’est le signe que l’église était d’abord une mosquée. La croix au-dessus des trois mondes signifie « que la foi catholique a vaincu la foi musulmane. »

 

DSCN3579

Ici tu peux voir les armoiries d’une famille datant du 18ème siècle, quelque peu étrange… Oui, ils ont choisi un cochon ce qui n’est pas vu comme un animal très glorieux, surtout à l’époque. Pourquoi ne pas avoir choisi un loup ou un lion comme beaucoup d’autres familles ? Cela voulait dire « nous sommes une bonne famille catholique, nous mangeons du cochon. » Très fin…

 

DSCN3580

Comme je l’ai dit lors de notre visite dans le centre historique, les choses ont commencé à se compliquer pour les habitants musulmans à l’arrivée du Cardinal Cisneros en 1499 qui a ordonné de bruler tous les livres en arabe, et bien d’autres choses…Par exemple, le décret de capitulation du roi Boabdil a été annulé, il n’y avait plus de respect pour les habitants musulmans : ils devaient soient se convertir au christianisme soit partir (ou être torturés, nous parlons bien de l’Inquisition…)

 

Nous voici à El Bañuelo un hammam appartenant à présent à la compagnie Dobla de Oro. Vous pouvez découvrir à travers de différentes maisons et monuments musulmans une trace de l’héritage de Grenade. J’ai particulièrement aimé cette visite, l’architecture est magnifique. Pendant la « christianisation » de Grenade, les hammams étaient interdits, en effet c’était des endroits de socialisation et donc, peut-être, de conspiration…Comme chez les romains on y trouve une salle chaude, tempérée et froide.

 

Nous sommes également passé par la Casa Horno de Oro, et si vous voulez en voir plus, n’oubliez pas de jeter un œil à la Casa de Zafra. L’entrée de chaque monument est d’environ 2 euros mais petite astuce, l’entrée est gratuite le dimanche… De quoi occuper un week-end !

 

La Mezquita Mayor de Granada a été construite en 2002. Elle est la première mosquée dans l’Albaycin construite depuis 1492 ! C’est vraiment un endroit magnifique, avec des jardins et offrant un point de vue sur l’Alhambra et le Generalife. Il ne faut pas hésiter à aller y jeter un œil.

 

DSCN3668

L’Alhambra (que nous visiterons ensemble prochainement) a d’ailleurs connu 32 rois différents, mais seulement 9 ont apporté leur pierre à l’édifice pour l’agrandir, la rénover…Après la Reconquista le roi Charles Quint a voulu lui aussi ajouter quelque chose, c’est pourquoi vous pouvez trouver aujourd’hui le Palais de Charles Quint juste à côté. C’est une sorte de grand théâtre avec des colonnes, inspiré je pense par les temps antiques.

 

Une anecdote digne des feux de l’amour. L’avant dernier roi de Grenade Abû al-Hasan `Alî est tombé amoureux d’une prisonnière chrétienne, nommée Isabel. Tu peux imaginer que sa femme Aicha, n’était pas très contente. Du coup, pendant l’absence de son mari, elle a fait couronné son fils Boabdil. S’en suit une guerre civile entre les habitants qui préféraient le père, d’autres le fils… Les catholiques attendaient depuis des années que Grenade s’affaiblisse pour attaquer… C’est ce qu’ils ont fait et ils ont récupéré le royaume en 1492.

DSCN3642

La suite et la fameuse phrase d’Aicha, vous la connaissez j’en ai parlé lors de l’article précédent. Boabdil s’est exilé au Maroc mais on ne l’a pas accueilli comme un roi là-bas, car il était vu comme celui qui avait perdu le royaume de Grenade. C’était la dernière partie de l’Andalousie qui restait aux maures…

 

Voici l’unique porte qui reste de la cité du 11ème siècle. Elle est en forme de « coude » à des fins défensives : les cavaliers ennemis ne pouvaient pas se lancer au galop de peur de se prendre un mur…

 

DSCN3669

Il y’a également une légende sur la création des grottes du Sacromonte… Il paraitrait qu’à la reconquête catholique de Grenade, les nobles musulmans auraient caché leurs trésors sur la colline du sacromonte avant de partir en exil, pour venir les chercher ensuite. Depuis, bien des hommes ont essayé de creuser pour trouver ces richesses, sans succès…

 

DSCN3410

Dans l’Albaycin vous pouvez également trouver des églises, une de mes préférées est l’Iglesia San Gregorio Bético. Elle est minuscule, mais magnifique. Et les voiles blancs que vous voyez ici, ce sont en fait des religieuses entrain de prier.

 

Et nous finissons avec el Carmen de la Victoria, qui appartient aujourd’hui à la faculté de Grenade. C’est une résidence pour les enseignants étrangers. Mais vous pouvez avoir accès aux jardins pour visiter. C’est vraiment un coin de verdure magnifique, avec un point de vue sur l’Alhambra. D’ailleurs une petite légende dit « On ne sait pas si El Carmen de la Victoria a été construit pour avoir vue sur l’Alhambra, ou si l’Alhambra a été construite pour avoir vue sur El Carmen de la Victoria ».

 

J’espère que cela vous a plus, la semaine prochaine, il y aura moins à dire mais plus à admirer, je vous amène sur les traces du street art de Grenade…

 

Où manger à Grenade ?

El Ojú, 4 rue General Narváez, (près de Calle Recogidas)

El Ojú est un petit bijou vegan. A la fois bar à tapas et restaurant il y en a pour tous les gouts. J’y vais régulièrement pour des tapas : je vous conseille la tortilla, les mini hamburgers et tout ce qui est à base de seitan. Les vins sont peu chers et vous pouvez même gouter du soda bio et local ! Par contre je vous déconseille la tapas « carne con salsa » si le goût n’est pas mauvais, le côté filandreux m’a rappelé de la viande d’agneaux…très peu pour moi ! Le reste est un plaisir : j’ai gouté leur hamburger (en plat, cette fois-ci) avec un steak de lentilles et frites maisons, un délice. En dessert, un gâteau bien crémeux à la fraise (ici, pris à emporter, vous me pardonnerez la mauvaise présentation). La chantilly est à base de noix de coco ! Le plus : un personnel toujours souriant et drôle ! Attention, bar très prisé, il faut y aller en avance !

Vous pouvez retouver le reste des adresses où manger, ici.

 

  1. La capitale du street art

    28 mars 2017 at 8:45

    […] à tous et à toutes, ça va bien ? Prêts une visite plus tranquille que les dernières fois ? Aujourd’hui, on se repose et on fait tranquillement le tour de Grenade en suivant les œuvres […]

Leave a Reply