Tout ce qui brille, Voyages (Pop) Culturels

Ace Comic Con Midwest 2018

Il y a une semaine, je m’envolais vers Chicago pour ma première vraie expérience hors de la bulle Disney, afin d’assister au Ace Comic Con Midwest. J’aime de plus en plus écrire pour ce rendez-vous Stars et Paillettes, et l’illustrer par des miniatures avec nos célébrités préférées sous fond bleu. Je garde nos aventures dans la Windy City* pour une autre fois afin de vous faire découvrir ce long weekend sous le signe d’un Comic Con.

Picture, Courtesy of Ace Comic Con

 

En juillet dernier, Chris Evans a été annoncé comme invité par Ace Universe. A ce moment-là, je résidai encore en Angleterre, mais je savais déjà que j’irais m’installer à Orlando, pour mon nouveau travail à EPCOT. J’ai immédiatement sauté sur l’occasion pour m’offrir un pass VIP, qui se sont d’ailleurs écoulés très vite, sans savoir comment je me rendrai à Chicago et si j’allais même en avoir l’occasion. Une fois arrivée en Floride, je me suis empressée de demander mes jours de congés aux dates du 12 au 14 octobre, mais une crainte persistait : et si Chris annulait ? C’est malheureusement le jeu des conventions : pour raisons professionnelles ou personnelles, les personnalités doivent parfois annuler leur venue à un événement, où les fans déçus voient leurs billets changés pour d’autres stars, sont remboursés (ou pas du tout.) J’avais su que Chris avait annulé deux fois sa participation à des conventions semblables et comme on dit, jamais deux sans trois, alors j’étais en droit de m’inquiéter un peu.

Mes proches savent à quel point j’admire Chris depuis maintenant une dizaine d’années et à quel point l’univers Marvel est important pour moi. A tel point, qu’il est dur de mettre des mots sur mon attachement au sujet et  que mon mémoire de master est basé sur sur l’adaptation cinématique des comics (et ça, ça sera une histoire pour une prochaine fois.)

J’ai ensuite décroché un pass presse pour l’évènement afin de vous le faire découvrir de mes propres yeux. C’est ainsi mon premier partenariat officiel grâce au blog, et je ne pourrais pas en être plus fière. Vous lisez souvent mes participations aux #HistoiresExpatriées, et vous avez déjà pu lire mes comptes-rendus de convention en tant que fan ; mais cette opportunité était totalement différente. Le temps d’un weekend, je me suis sentie apprentie journaliste, à partager mes péripéties sur instagram ou encore twitter, à grand coups de #AceUniverse et #AceComicConMidwest.

En avant!

L’organisation

Comme beaucoup d’évènements similaires, le Comic Con avait lieu sur trois jours, de quoi avoir bien le temps de rencontrer ses stars préférées ainsi que d’aller à la rencontre d’autres fans. Cette année, les têtes d’affiches finales étaient : Chris Evans (Captain America) Tom Hiddleston (Thor, Avengers) Elizabeth Olsen (Avengers) Lee Pace (Guardians of the Galaxy, The Hobbit) Zazie Beetz (Deadpool) Matt Smith (Doctor Who, The Crown) Karen Gillan (Doctor Who, Guardians of the Galaxy) Tom Ellis (Lucifer) et bien d’autres invités du milieu.

Vendredi était une petite journée, l’évènement commençant en fin d’après-midi jusque dans la soirée. Nous nous sommes rendues au Navy Pier, un énorme centre de conférence et de magasins aux quais de Lake Michigan, pour récupérer nos pass VIP et Press dans des emplacements réservés et séparés des General Admissions, à savoir les participants n’ayant qu’une entrée simple d’un ou plusieurs jours.  Nous en avons donc profité pour récupérer nos badges, bracelets et tickets extras pour les trois jours ainsi que ma pochette VIP avant de repérer les lieux pour la grosse journée de samedi. Les guests très attendus n’arrivant pour la plupart que samedi, c’était donc une après-midi calme avec des panels de stars du catch, à savoir la WWE et les extras photos et autographes de Matt Smith, Karen Gillan et Tom Hiddleston déjà présents. C’est à ce titre que j’ai pu rencontrer brièvement Karen pour une photo, et un autographe, une session où nous avons pu échanger quelques mots. J’ai un très bon souvenir de cette rencontre qui a été très relax, Karen se montrant très douce. Certains lecteurs et lectrices savent que cette rencontre était chère à mes yeux, puisqu’il y a presque 10 ans, Karen était l’image que je me faisais de mon personnage principal, Angel, dans mon roman Lionheart. (plus d’informations ici.) J’ai pu lui offrir un marque page de la couverture et elle semblait être aux anges.

Comme vous pouvez le voir sur le plan partagés sur les réseaux, tout le Comic Con se déroulait sur un même étage et l’espace se partageait entre les stands pour les produits dérivés, les stands des artistes, la scène principale et secondaire pour les conférences ainsi que les salles pour les sessions photos et autographes.

 

C’est donc très stressée que je suis arrivée le samedi, devant me diriger directement vers ma photo avec Chris. Dans la queue j’ai pu faire connaissance de fans tout autant excités ou apeurés que moi, certains étaient de vraies pros des Comic Con, traversant le pays pour tous les faire, et d’autres découvraient ce monde parfois méconnu le temps d’un weekend. Etant VIP, je n’ai pas eu à attendre bien longtemps avant de prendre ma photo. Je suis arrivée un peu déboussolée devant Chris, qui m’a paru très grand et je me suis empressée de demander « une sorte de câlin » ce à quoi il a répondu « Bien sûr ! » avant de m’attirer fermement vers lui, ma joue écrabouillée contre son torse. (On peut le voir à mon expression heureuse/perdue/surprise/émue sur la photo.) Je suis ressortie de la salle les larmes aux yeux et les mains tremblantes, avec un rire nerveux. Comme quoi, une rencontre avec une star peut-être très normale et ne vous chamboulera pas du tout, tout comme elle peut se montrer éprouvante pour les nerfs.  La photo a été imprimée aussitôt et c’est avec joie que j’ai découvert ce moment : je trouvais mon expression radieuse, Chris semblait cool et j’aimais le rendu final : une réussite quand on sait que les photos de conventions, c’est un peu comme jouer au loto !

« Je suis arrivée devant Chris complètement déboussolée. »

 

Ensuite, j’ai immédiatement fait la queue pour les autographes. L’adrénaline était retombée mais elle est vite remontée quand se fut mon tour de faire signer le support de mon choix. On m’a donné un petit post-it pour mon nom afin de pouvoir personnaliser l’autographe, et se fut bientôt mon tour. J’ai oublié pas mal de choses que je devais dire mais je crois avoir fait passer l’essentiel, l’inspiration que Chris était pour mon master, la citation qu’il a signé pour mon futur tatouage avec son écriture et qu’il était le bienvenue à la Boulangerie française à EPCOT quand il le voulait, lui qui adore tant Disney World! Je suis repartie aux anges, et j’ai même failli laisser mon poster ODEON de Matt Ferguson signé sur la table !

L’Après-midi était aussi riche en émotion avec plusieurs panels vraiment intéressants : tout d’abord le panel de Lee Pace, Chris Evans et Karen Gillan. Une maîtresse de cérémonie Angélique Roché, animait la conversation mais les fans pouvaient également poser des questions par deux biais : via l’application et en live, en faisant la queue au micro spécialisé. J’ai eu la chance d’avoir une de mes questions sélectionnées pour Karen « Si Nebula parvient à tuer Thanos elle-même, comment le ferait-elle ? » Sa réponse a été très drôle ! Etant dans les VIPs, j’étais donc assise dans les premiers rangs et je n’ai pas eu à courir pour avoir une bonne place dans la queue. Je me suis armée de mon courage à deux mains (et d’un effort surhumain pour ne pas regarder la caméra qui nous filmait pour le direct facebook !) pour poser une question à Chris, et lui demander son opinion sur l’évolution de Steve, qui était passé d’un soldat bien droit à un fugitif. L’heure du panel est passée à une vitesse éclair, et nous avons pu profiter du reste des conférences de l’après-midi comme celle, très intéressante, de Matt Smith, plus connu sous les traits du Onzième Docteur de Doctor Who.  Nous sommes restées jusqu’à la fin du concours de Cosplay, les participants étant les plus extraordinaires les uns que les autres avant de rentrer nous reposer pour nous préparer à la dernière journée du week-end.

Le panel en question :

 

Dimanche, nous avons pu encore une fois profiter des conférences de la journée, cette fois-ci dans l’espace réservé à la presse. Nous avons commencé la journée avec une rencontre avec les artistes partenaires Disney Brianna Garcia et  Cliton T. Hobart qui ont fait une démonstration de leurs talents en direct tout en répondant aux questions, un moment très sympa qui nous a permis de casser un peu cette bulle Marvel. C’est ainsi que nous avons assisté au panel de Tom Ellis, qui incarne le très aimé Lucifer, dans la série du même nom qui vient d’être repêchée par Netflix. Tom est british à souhait, l’accent allant de pair, et s’est montré très drôle et mélomane sur scène. Une très bonne surprise, qui m’a motivé à continuer la série, que je viens à  peine de commencer. Plus tard dans la journée, c’est le très populaire Tom Hiddleston qui est monté sur scène aux côtés d’Elizabeth Olsen pour un panel très innovant : ils se sont interviewés l’un l’autre ! Ce qui a donné lieu à une discussion ouverte et très amicale. Je pense clairement que Tom Hiddleston avait les fans les plus nombreux.ses et bruyant.es du weekend ! J’étais étonnée de voir que beaucoup avait pris l’avion depuis l’autre bout du monde…

« Tom a clairement les fans les plus nombreuses et bruyantes du weekend! »

Courtesy of Ace Comic Con

Enfin, nous nous sommes baladées encore une fois le long des stands du comic con afin de faire nos derniers achats : des patchs à coller sur une veste en jean, une Funko Pop à un stand auquel je n’ai pas pu résister, un dessin de Brianna Garcia à l’effigie de ma princesse préférée et des prints de Robby Cook qui ornent maintenant ma chambre. Puis il fut temps de dire au revoir au Navy Pier et cette expérience inoubiable (pour cette fois-ci !)

Pour vous rendre compte de l’ambiance du weekend, voici une vidéo de la page facebook d’Ace Comic Con :

 

Le budget

Assiste à un évènement pareil peut avoir un certain coût. Qu’est-ce qui est le plus rentable ? Qu’est-ce qui vaut  le coup ou non ? Quelles sont les différences avec les conventions ou Comic Con français et britanniques auxquels j’ai pu me rendre ?

Pour rappel, l’évènement avait lieu sur trois jours. Un jour d’entrée coûtait ente 50 et 65 dollars selon le jour choisi et 125 dollars pour les trois jours. Les photos variaient entre 70 et 250 dollars selon le guest, sa popularité et s’il ou elle fait beaucoup de Comic Con, ( soit la fourchette haute pour les acteurs de Marvel) et les autographes tournaient à peu près aux mêmes prix. Par exemple, la photo et l’autographe de Chris étaient tous les deux environ à 200 dollars. Pour Karen, l’autographe était à 70 et la photo à 85 dollars.

Le VIP de Chris était  à 585 dollars, soit environ 500 euros. Il comprenait les trois jours d’entrées, une entrée prioritaire, une photo avec Chris imprimée et téléchargeable, un autographe également avec certification d’authenticité, une place VIP au panel de l’acteur et un sac de goodies. En additionnant les frais énumérés plus tôt, on peut se dire qu’un VIP ne vaut pas tellement la peine : on ne fait pas tant que ça d’économie. Mais en vérité… c’est le package en lui-même quoi est intéressant ! Le jour de la mise en vente, les autographes de Chris étaient sold out en quelques minutes, sûrement à cause des collectionneurs. Avoir un pass VIP est une garantie de voir l’acteur de façon privilégiée et dans un groupe bien défini.

« On peut se dire qu’un VIP ne vaut pas tellement la peine : on ne fait pas tant que ça d’économie. Mais en vérité… »

Sur place, on nous a remis un « Exclusive Swag Bag », j’étais aux anges car j’adore les tote bags. Je les collectionne ! Il y avait quelques petites pépites dans ce sac, comme vous pouvez le voir ci-dessous : un pins Ace Comic Con, un Comic Thanos Exclusif, deux paires de chaussettes Spider-man, un écusson du Infinity Gauntlet, une bon pour une authentification d’autographe avec JSA, un carnet Ace Comic Con et un stylo assorti, et un petit gel antibactérien avec le logo de l’évènement !

Et pour dormir ? Les hotels aux alentours étaient hors de prix, entre 200 et 300 dollars la nuit, et même si les Airbnb étaient plus acceptables (environ 40 la nuit à China Town) nous nous sommes rabattues sur une auberge de jeunesse, le Parthenon Hostel dans le quartier grec avec des dortoirs à 15 dollars la nuit et des chambres privatisées à 60.

Prévoyez également un budget pour les Ubers qui vous sauveront la vie (entre 5 et 15 dollars par jour) ou le métro, (5 dollars le ticket, 10 dollars la journée, 20 dollars les 72 heures.)

Ce qu’il faudrait améliorer

Mes achats du weekend.

Tout ne peut être parfait dans un évènement comme celui-ci et voici quelques petites améliorations qui pourraient nous aider à passer un weekend encore plus formidable les prochaines fois :

  • Le lieu : Si le Navy Pier était un bel endroit au bord du Lac Michigan et très proches d’autres commodités comme des restaurants, j’ai trouvé le lieu très petit aux premiers abords. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus grand face aux Comic Con que j’avais pu faire à Londres l’année dernière. Tout était sur un seul et même étage, comme un Hangar, et cela créait tout d’abord un bon froid même à l’intérieur et un écho un peu désagréable durant les conférences. Le samedi on avait également l’impression d’être beaucoup plus oppressés dans un espace réduit. Cependant, c’est une nouvelle branche de l’organisme, si ce n’est leur premier Comic Con à Chicago, alors on ne peut pas leur en vouloir !

 

  • Le pass VIP : je n’ai rien à redire si ce n’est qu’il manque peut-être encore un petit truc pour pousser l’expérience VIP. Peut-être un Meet and Greet ? A savoir une rencontre privilégiée avec un acteur pendant une vingtaine de minutes avec un cercle de fans réduits.

 

  • La nourriture : Il n’y avait que trois stands à l’étage pour nourrir tout un Comic Con, ce qui créait de longues queues et périodes d’attentes. Il n’y avait pas non plus beaucoup d’option veggie (seulement deux, du côté du salé) ce qui peut laisser une partie des participants sur la touche. C’était le seul moyen de manger rapidement dans l’enceinte du Comic Con sans avoir à repasser la sécurité à l’entrée si on décidait de manger dehors et c’est dommage.

 

 

Ce qui m’a vraiment plu

Moi au début du weekend VS moi à la fin du weekend.

J’ai également noté de gros points positifs dont je n’avais jamais fait l’expérience auparavant et qui offrait aux fans, une belle approche du weekend.

  • L’application mobile de l’évènement était un véritable plus : on pouvait y retrouver le programme du weekend et le personnalisé en fonction des activités qui nous intéressaient, poser des questions pour les panels si on est trop timides pour demander quelque chose en direct etc.

 

  • L’aspect coupe file des VIP et Pass Presse : le véritable avantage de ces pass, c’est de rentrer facilement avant tout le monde et de s’asseoir dans une zone privilégiée et dédiée sans se soucier du reste !

 

  • La sécurité : un scan des sacs et de notre petite personne avant de rentrer comme à l’aéroport aide à se sentir en sécurité une fois les portillons passés.

 

  • La rapidité d’impression et de téléchargement des photos : pour moi c’était du jamais vu! A la sortie des sessions photos, notre exemplaire imprimé nous attendait déjà et nous pouvions télécharger immédiatement et gratuitement notre photo en Haute Définition grâce à un site mis en place exprès à l’aide de notre numéro de photo en bas à droite de l’impression. J’étais bouche-bée ! Un des gros points forts selon moi : pas besoin de prendre en photo sa copie sous une mauvaise lumière pour la poster sur les réseaux !

 

  • L’attente lors des sessions des autographes n’étaient pas très longues grâce à des écrans stratégiquement positionné afin de suivre les conférences en cours tout en faisant la queue ! D’anciens panels étaient également diffusés tout le long du weekend pour nous faire patienter.

 

  • La longueur des panels et l’échange avec les fans.

 

  • La bonne humeur générale et l’ambiance propre aux Comic Cons qui permet d’échanger avec n’importe qui tout le long de la journée et de se faire de nouveaux ami.eCourtesy of Ace Comic Con     

« La rapidité d’impression et de téléchargement des photos : pour moi c’était du jamais vu! »

Je voudrais remercier une nouvelle fois Ace Comic Con pour cette opportunité et tout particulièrement Jacquelyn pour m’avoir fait confiance. Je n’oublierai pas ce weekend de si tôt et j’espère un jour me rendre à un autre évènement Ace Universe.

 

 

Leave a Reply