Royaume-Uni, Vie de tous les jours

Les choses auxquelles je ne m’habituerai sans doute jamais en Angleterre

Aujourd’hui je reviens avec un petit article sur mon installation  en Angleterre et ce qui m’a à première vue choquée, et qui le fait d’ailleurs toujours un peu. Des magasins à la mode en passant par le recyclage… Un petit aperçu de mes impressions, qui aura sûrement le droit à un second opus.

Today we will discuss my installation in England and what surprised me at first, and what still does sometimes. From shops to fashion or recycling… A small overview of my impressions, an article that will surely get a second opus.

Hoy día, nos vemos para une pequeñito articulo sobre mi instalación en Inglaterra y lo qué fue asombroso, y que todavía es, a veces. Entre las tiendas, la moda y el reciclaje… Un pequeño vislumbre de mis impresiones, un artículo que sin duda tendrá una segunda versión.

DSCN7344

Versailles, Octobre 2017

  • Les magasins

Les magasins, c’est la première chose qui m’a fait bizarre.  Les horaires sont assez différents de celles des magasins en France. Et encore plus de l’Espagne, où tous les commerces ferment très tard. En Angleterre dans une ville de taille dite « normale » les établissements ferment à 16h30-17h, si ce n’est les marques imbattables telles que Primark qui finissent vers 20h. A part ces exceptions, le centre ville est mort. Le seul point positif c’est que la plupart sont quand même ouverts le dimanche. Pour les pubs et les boites c’est la même chose, on y va beaucoup plus tôt, 16-17h pour un bar, on mange à 18h et on rentre de soirée à 1h-2h environ.

Shops

Shops were the first thing I found weird. Open hours are quite difference from the ones in France, and even more in Spain, where they do close very late. In England, for a rather big city, stores close around 4.30-5 pm, except the unbeatable boutiques such as Primark, closing around 8 pm. But if you leave these exceptions on the side, the centre is dead. The only positive aspect is that most of shops are open on Sundays. For pubs and clubs, it’s the same thing, you go very early around 4 or 5pm for a bar, you eat around 6 and you come home from a party around 1 or 2 am.

Las tiendas

Tiendas estuvieron la primera cosa qué me parecía raro. Las horas de aperturas son bastante diferentes de las de Francia, y aun más de las de España, donde cierran muy tarde.  En Inglaterra, en una ciudad de talla “normal”, la tiendas cierran a las cuatro, o cinco, excepto para los imbatibles como Primak, cerrando as las ocho. Pero, aparte de eso, el centro de la ciudad está muerto. El único aspecto positivo es qué la mayoría de las tiendas están abiertas los dimingos. Para los pubs and discotecas, es la misma cosa, se debe ir temprano, a las cuatro o cinco para un bar, la gente come a las seis y se vuelve de fiesta entre las una y dos de la madrugada.

DSCN7890

Dublin, Octobre 2017

  • La nourriture

Pour moi, c’est un sujet qui fâche. Je ne suis pas très difficile, alors je me contente très facilement de la « gastronomie » anglaise (où l’on met des pommes de terre partout). Je suis très heureuse d’avoir plus de choix veggie et vegan dans les restaurants (les options étant marquées d’un V) et de la large gamme d’ingrédients des produits du monde. Par contre j’ai beaucoup de mal avec certains produits. C’est par exemple impossible de trouver une pâte à pizza ou une pâte à tarte nature comme on peut le faire en France. Elles sont automatiquement préparée (et déjà étalée, avec la texture d’un biscuit géant pour les pizzas.) Il n’y a pas d’entre-deux : soit on cuisine complètement, soit on mange du tout près.

 La nourriture

It is a troublesome topic to me. I am not very difficult, I am very happy with English “gastronomy” (with potatoes everywhere). I am more than happy to see wonderful veggie and vegan alternatives in restaurants (with a V symbol) and a wide range of ingredients and world’s cuisine. I also have issues with some products. It is for instance, impossible to find pizza dough or pie dough as we do in France (the rolled ones you need to flatten). Here it is already prepared or flattened, or with the texture of a giant biscuit and I can’t get used to it. There is no in-between, either you cook all yourself, either you eat all prepared.

La Comida

Es un asunto problemático para mí. Es muy fácil contentarme con comida, y me gusta la “gastronomía” inglesa (con patatas de todo lado). Me encanta también ver alternativas veggie o veganas en los restaurantes (marcadas por un V) y una gran variedad de ingredientes de la comida internacional. Pero tengo problemas con algunos productos. Es imposible por ejemplo, encontrar a una pasta de pizza o de tarta como se hace en Francia (las enroladas que se debe aplanar y extender). Aquí, las pastas ya son preparadas o extendidas, con una textura de galleta gigante.  No hay un término media, sea cocinar todo, sea comer productos enteramente preparados.

DSCN7404

Versailles, Octobre 2017

  • La mode

J’ai toujours aimé la mode british, que je trouve totalement différente de la française. Il y a la branche très classique et surtout très classe, qui apporte une bonne prestance, et la mode beaucoup plus punk et rock accompagnée de piercings.  Ce qui m’impressionne également c’est l’habilité des anglais à ne pas sentir le froid quand ils sortent : je porte trois couches quand les garçons arborent seulement un t-shirt et les filles une robe sans collants. Il y a un autre phénomène presque exclusif à l’Angleterre, qui sont les charity shops. Bien sûr nous avons Emmaüs et les magasins de seconde main, mais pas autant qu’en Angleterre. On peut offrir une seconde vie à un vêtement, faire du shopping pour une bouchée de pain et faire une bonne action : faire un don pour les enfants, contre le cancer etc.

Fashion

I always loved British style, that I find very different from French fashion. There is a very classical and fancy, classy branch, that leads to certain poise; and a more punk rock branch, with piercings and alternative style. What impresses me is the English ability not to feel the cold: I wear several layers when boys wear a t-shirt and girls dresses without thighs. There is also a phenomenon almost exclusive to England, which is a charity shops. Of course we have Emmaus and second-hand shops, but not as much as England. You can offer a second life to any clothe, shop for cheap and do a good action: donate for children, against cancer etc.

La moda

Siempre me ha gustado la moda inglesa, “británica”, tan diferente de la francesa.  Hay una parte muy clásica y elegante, que trae prestancia, y otra parte, la moda punk y rock, con piercings  y estilo alternativo. Lo que me impresa es la habilidad inglesa de no sentir el frio. Cuando llevo diferentes  capas, tíos  llevan una camiseta, y tías faldas sin mallas. Existe otro fenómeno, casi exclusivo a Inglaterra, que son los charity shops. Por supuesto, se puede encontrar Emmaus y tiendas de segunda mano en Francia, pero menos que en Inglaterra. Se puede ofrecer una segunda vida a la ropa, ir de tiendas con un pequeño presupuesto y hacer una buena acción: dar para los niños, o contra el cáncer etc.

DSCN8031

Dublin, Octobre 2017

  • Le recyclage

Je ne vais pas m’hasarder à critiquer le système de recyclage en Angleterre, mais il m’a d’abord paru un peu étrange, très différent du notre : la poubelle violette s’apparente à notre poubelle noire d’ordures ménagères (jusqu’ici pas de problème), la rouge pour le papier (idem) et ensuite la bleue pour le carton, le plastique et le verre. Il y en a aussi une autre pour les déchets organiques, que l’on pourrait qualifier de compost. Ça semble très organisé, malheureusement dans la réalité, tout fini souvent par se mélanger.

Recycling

I won’t urge myself to criticize the recycling system in England, even if it seems very different to me, to the French system: a purple bin that looks like our black bin for waste; a red one for paper and a blue one for cardboard, plastic and glass. There is also one for organic waste, that we can call “compost”. It seems very organized unfortunately you can get confused easily and everything is mixed.

El reciclaje

No voy a criticar todo el sistema de reciclaje en Inglaterra, pero me parecía un poco raro, a primera vista. Se encuentra la basura violeta, como la negra en Francia para los residuos domésticos, la roja para la papelera o la azul para el cartón, el plástico o el vidrio. Además exista una basura para los residuos orgánicos, como el compost. Parece muy organizado pero es fácil perderse y mesclar todo.

DSCN7798

Paris, Octobre 2017

  • Les clichés

Je vais revenir un peu sur la nourriture mais d’une autre façon, j’ai également du mal avec les produits dits « français ». Tout est français, c’est très mode, très chic. Des noms d’enseignes sont écrits en français sans aucune raison, on qualifie de « baguette » des pains préparés à tous les goûts sans en avoir la texture ni le charme.

On nous pose également parfois des questions assez incongrues ou très osées car les françaises sont « connues » pour être très « ouvertes » sur certains points…

Les clichés vont dans les deux sens et j’ai été surprise sur beaucoup de plans de la part de nos voisins anglais. Le temps normalement, j’ai souvent l’impression en ayant des nouvelles de mes amis d’avoir un plus beau temps et une température plus chaude avec moins de vent et de pluie… Mais nous ne sommes qu’au début de l’hiver.

Clichés

I will come back a bit on food but with a different manner, as I have some problems to accept so-called “French” products. Everything is French, it’s fashionable, fancy. Shop signs are written in French for no reason sometimes, and so called “baguettes” are just crappy flavoured bread without the taste, texture and charm of a real one.

I also get ask several strange; incongruous or daring questions, because French girls are “known” to be more “open” on some points…

Clichés go both side, and I was surprised on lots of aspects about our English neighbours. Usually, I have the impression that it is actually sunnier in the south of England, warmer, and there is less wind or rain here, listening to my friends in France. But we are at the beginning of winter.

Clichés

Vuelvo un poquito con la comida, de una manera diferente, porque tengo algunos problemas para aceptar los productos llamados “franceses”. Todo es francés, porque es de moda, es elegante. Las ensenas se escriben en francés sin razón, y se llama “baguettes” pan raro con diferentes gustos, sin textura o el atractivo del plan francés.

Además, se pregunta cosas raras, atrevidas, incongruentes por que las francesas están conocidas como más “abiertas” en algunos tópicos…

Y como los clichés van en ambos dirección, fue asombrosa de ver diferentes aspectos sobre Inglaterra. Por ejemplo, tengo la impresión tener un mejor tiempo, con más sol, más calor, menos viento y menos lluvia aquí en en sur de Inglaterra que en Francia. ¡Pero estamos al inicio del invierno!

DSCN8221

Cliff of Moher, Novembre 2017

Et vous, avez vu déjà vécu à l’étranger ? Vous avez remarqué des différences culturelles qui vous ont dérangé ou que vous avez appréciées ?

And you, have you ever lived abroad? Did you notice cultural differences when you moved, that you liked? Or not liked at all?

¿Y tú, has vivido al extranjero? ¿Has noticiado algunas diferencias culturas que te gustaban? ¿O qué no te gustaban?

10 Comments

  1. Ophélie G.

    28 décembre 2017 at 8:18

    Concernant le recyclage, la couleur des poubelles dépend de là où tu habites je pense. Que ce soit dans le Lincolnshire ou dans le Yorkshire, j’ai jamais eu de poubelles violettes… 🙁 #jalousie xx

    1. maevasmapamundi

      3 janvier 2018 at 5:54

      Le violet, c’est beau glam. xx

  2. Itinera Magica

    10 janvier 2018 at 5:45

    J’adore ton article passionnant. Ta réflexion sur le tout préparé vs tout fait maison, sur la mode, sur les centre villes morts à 18h, j’ai ressenti tout ça aussi. Merci d’avoir mis des mots là dessus !

    1. maevasmapamundi

      10 janvier 2018 at 8:54

      Merci beaucoup pour ton commentaire! J’essayerai de faire un deuxième opus quand j’aurais un widget histoire de séparer les langues et donc m’étaler plus ,-)

  3. Une nouvelle année

    14 janvier 2018 at 7:20

    […] et réfléchir sur mon master et voyager. Je suis maintenant installée depuis cinq mois en Angleterre et je découvre un nouveau métier, sur lequel je vous livrai sûrement mes impressions dans un […]

  4. Ma nouvelle routine, #HistoiresExpatriées

    15 février 2018 at 7:03

    […] bien sûr, s’il y a toujours quelques petites choses qui me dérangent dans le Kent et plus généralement l’Angleterre, je ne peux pas le nier : je me suis fait un […]

  5. Mon Coin de France #HistoiresExpatriées – Maëva's Mapa Mundi

    17 mai 2018 at 4:48

    […] vous voulez trouver un petit coin de France à Canterbury, je vous conseille d’aller faire un tour sur la place principale les jours de marches, pour y […]

  6. ferdy pain d'épice

    25 mai 2018 at 9:56

    wow ! Alors la bravo de rediger tes articles en trois langues, quel boulot ! Je t’admire !! 🙂
    J’ai vecu six mois en angleterre, je te comprends tout à fait ! 🙂 Nous ici au Canada, c’est pas le recyclage qui me pose probleme, on a une grosse poubelle bleue dans le parking pour ce qui est recyclable ! That’s it !
    Par contre, les bouteilles, les canettes, et les bouteilles en carton sont consignés ! Alors ça c’est chiant, tu dois te faire de la place dans l’appart et t’organiser pour ramener tes ordures au centre de depot le plus proche pour avoir quelques dollar en retour. Donc, tu vois cette corvée je ne m’y fais pas !! 😀

    1. Maeva-Mapamundi

      30 mai 2018 at 8:42

      Merci de ton commentaire! Je vais petit à petit séparer les articles en trois langues ça sera plus lisible haha. Ah, le recyclage un vrai casse-tête!

  7. Mon pays et mon corps #HistoiresExpatriées – Maëva's Mapa Mundi

    15 août 2018 at 10:17

    […] Même si j’ai eu du mal avec beaucoup de choses, ce qui m’a réellement fait du bien en Angleterre, c’est le fait de faire partie des taille standard à savoir, du 40 puis 42, les tailles 12 et 14 étant parmi les plus communes au Royaume Uni. Ça m’a fait aussi énormément plaisir de voir que de jeunes femmes de ma corpulence ou plus charnues encore pouvaient être totalement féminines, avec des mini jupe rose à paillettes, un body moulant à fine bretelle, un maquillage qui va avec et s’assumer come des reines. Je me sentais parfois sous-habillée face à certaines filles tellement elles faisaient attention à leurs apparence et je me suis dit que moi aussi je pouvais faire pareil. Avoir des kilos « en trop » ne voulait pas dire se cacher dans des vêtements simples et allant parfaitement à ma morphologie (c’est-à-dire pas grand-chose) comme c’était le cas en France. J’ai aussi remarqué que ce n’était pas de l’avis de tout le monde. […]

Leave a Reply